Télétravail : comment bien gérer l’arrivée des nouveaux talents

Télétravail : comment bien gérer l’arrivée des nouveaux talents

Selon une étude effectuée en novembre 2020 auprès de 1 500 PDG et cadres supérieurs situés en Amérique du Nord, en Asie et en Europe, la rétention des employé.e.s est la première de leurs préoccupations depuis le début de la pandémie. Cela revient au fait que le processus de recrutement a été entièrement chamboulé depuis le début de la crise sanitaire. Par ailleurs, après avoir sondé 500 cadres supérieurs au Canada, le cabinet Robert Half en a conclu que 50 % des répondant.e.s estiment que les entretiens d’embauche et le processus d’accueil font partie des changements les plus importants en matière de recrutement causés par la COVID-19. Comment font les entreprises pour intégrer leurs nouveaux talents et leur transmettre leur culture à distance ? Pour répondre à la question, nous avons interviewé Jennifer Humblet, directrice culture et talents, et Laurence Rivest, coordonnatrice marketing chez JOVACO.

Bien s’outiller pour assurer une bonne communication

Depuis le début de la pandémie, l’équipe de JOVACO a embauché une dizaine de nouvelles recrues qui n’ont pu rencontrer que certains de leurs collègues lors des premières journées de travail. Pour Jennifer, l’intégration des nouveaux membres ne passe pas par un mode de travail en présentiel tous les jours, mais par une stratégie d’onboarding efficace et humaine. « Nous n’avons pas ressenti le besoin de rencontrer en personne ces nouveaux talents tous les jours. Nous disposons des outils technologiques nécessaires pour assurer une bonne communication. »

Jennifer a par ailleurs elle aussi intégré l’équipe en mode virtuel en janvier 2021 et n’a eu la chance de rencontrer ses collègues que 7 mois après son entrée en poste. « Nous nous sommes rencontré.e.s qu’en juillet, donc ça a pris six à sept mois pour se voir en présentiel. C’était comme si je les connaissais depuis toujours! », raconte Jennifer.

La directrice talents et culture ajoute qu’il est important d’allouer un budget spécialement pour accueillir les nouveaux membres afin qu’ils.elles soient à l’aise en travaillant de leur demeure et qu’ils.elles soient bien outillé.e.s pour communiquer efficacement avec leur équipe.

Travailler à distance et transmettre la culture d’entreprise aux nouveaux talents : oui, c’est possible !

Selon un sondage mené par l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, 62 % des employé.e.s aimeraient maintenir le télétravail à temps plein et seulement 8 % des employeurs sont d’accord. Si certains chefs d’entreprise sont encore réticents par rapport au télétravail, c’est parce qu’ils.elles craignent de ne pas pouvoir transmettre la culture de leur entreprise à distance.

Jennifer, quant à elle, pense que la culture de l’entreprise peut parfaitement se transmettre à distance. « La culture d’entreprise ne se transmet pas à travers un processus ou à travers un outil. C’est la façon que les employés vivent, véhiculent un message, communiquent et interagissent. Une culture, c’est vraiment quelque chose qui vient et qui est transmis de l’humain », explique-t-elle.

Pour assurer une bonne communication et des échanges humains au sein de l’entreprise, Jennifer conseille de faire des suivis fréquents et informels. « Nous tenons à véhiculer un message humain, créer des relations, communiquer sur les attentes mutuelles, etc. C’est important de prendre régulièrement des nouvelles de son employé.e afin de s’assurer qu’il.elle se sente bien dans son environnement de travail. »

Jennifer recommande également de mettre en place un système de mentorat, initiative qu’elle a pu tester chez JOVACO, afin d’assurer une bonne intégration des nouveaux membres. « Les mentors créent des liens de sécurité avec les nouvelles recrues, ce qui permet de développer un environnement de confiance. Dès le premier jour, on invite le.la nouvelle employé.e à nous rencontrer au bureau (s’il est bien à l’aise de le faire) pour lui présenter les membres de son équipe ainsi que son mentor, répondre à ses questions, connaître ses attentes, etc. », précise Jennifer.

Et les team building dans tout ça?

Travailler 100 % à distance n’a pas empêché l’équipe de JOVACO de créer de beaux souvenirs et de partager des moments de complicité derrière leurs écrans : midi quizz, midi bingo, escape room virtuel, etc. Les membres de JOVACO ont su réinventer les team buildings pour créer des moments de connexions, et ce malgré la distance.

Durant la période des fêtes, l’entreprise a même livré des repas et une bouteille de vin aux employé.e.s afin de leur offrir un repas de Noël en famille, le tout en respectant les croyances de chacun. « Nous adaptons le menu en fonction des croyances et habitudes alimentaires de chaque salarié.e », précise Laurence. D’ailleurs, Laurence et Jennifer nous ont confié qu’elles ne comptaient pas mettre de côté les team building en présentiel et étaient même en train d’en préparer un au moment de notre appel.

Pour résumer, les membres de JOVACO nous ont bien démontré qu’il est tout à fait possible de transmettre une culture d’entreprise en ligne, puisque ceci ne dépend pas du mode de travail, mais de la qualité des échanges entre les collègues, de la façon de travailler et de communiquer. Comme Jennifer et Laurence nous l’ont bien expliqué, transmettre une culture, c’est créer des liens !