Implantation de mesures flexibles en entreprise, étape 1: valider les besoins de vos employés
- Articles -

Implantation de mesures flexibles en entreprise, étape 1: valider les besoins de vos employés

Publié le 22 mai 2019 | Par Laurie-Anne Foucault

En contexte d’implantation de mesures flexibles de travail (et donc en gestion du changement), il est toujours très utile de prendre le temps de faire l’état de la situation actuelle et valider votre volonté d’ajouter de la flexibilité.

Selon le sondage effectué récemment par Flow, 81% des répondants indiquaient ne jamais avoir sondé leurs employés par rapport aux mesures flexibles. Pourtant, c’est souvent à ce moment que vous réaliserez que des petits ajustements peuvent faire une grande différence pour les employés. Mais si, au contraire, cette étape démontre qu’ils ont des attentes trop élevées et irréalistes? Vous aurez tous les éléments en main pour bien l’adresser avant de poursuivre. Tout comme avec vos clients externes, votre succès dans ce projet passera par la gestion des attentes des employés à chaque étape du processus. Suivez nos prochains articles pour en savoir plus à ce sujet.

Comment est-ce qu’on fait ça, sonder nos employés au sujet de mesures flexibles?

Faire un sondage est simple, rapide et permet de poser les mêmes questions à tous les employés. Il est cependant primordial d’adresser avec transparence les résultats de sondage pour s’assurer de bien gérer les attentes et démontrer l’impact réel de leur participation.

Des rencontres individuelles ou en petites équipes peuvent aussi être très efficaces pour cueillir l’information. Attention de ne pas tomber dans le piège de passer en mode solution! À cette étape, nous voulons simplement entendre leurs besoins et perception de la situation. Préparez vos questions en avance pour respecter l’objectif.

Quelles questions poser?

Avoir un mélange d’énoncés « En accord/En désaccord », de questions à choix de réponses et de questions à développement est toujours un bon départ.

Par exemple :

  • Lors d’un imprévu dans ma vie personnelle, la procédure est simple pour ajuster mon horaire au travail.
  • Selon vous, quel est l’obstacle principal dans vos fonctions pour ajouter de la flexibilité dans les conditions de travail?
    • Outils de travail
    • Outils de communication
    • Procédures administratives
    • Autre (expliquez)
  • Selon vous, quelle serait la méthode la plus simple d’ajouter de la flexibilité dans nos conditions de travail?

On fait quoi avec toutes ces réponses?

En ajoutant votre connaissance des besoins des employés à celle de l’employeur (budget, outils, etc.), vous avez un beau portrait de la situation actuelle.
Vous découvrirez qu’il y a peut-être des opportunités de changements rapides (quick wins) tels que simplifier un formulaire d’approbation ou la procédure d’avertissement en cas de maladie. On oublie souvent que la flexibilité passe aussi par la simplification et l’efficacité des procédures de gestion d’horaire et des absences en place.

Nous poursuivrons l’aventure dans le prochain article, dans lequel nous discuterons des conditions de succès de la flexibilité et des pistes pour y parvenir.

Petit indice : s’assurer que notre équipe de direction est mobilisée et bien outillée.

À bientôt!

Laurie-Anne Foucault
Consultante RH
Spécialiste en pratiques personnalisées auprès des PME

Les dernières publications

Horaires flexibles: oui ou non?
Horaires flexibles: oui ou non?
« Les employés l’utilisent tous les jours et c’est tant mieux ! Personne n’est stressé le matin, ça enlève un gros poids sur les épaules. »
Publié le 11 juillet 2019
5 éléments à considérer pour des mesures flexibles en santé
5 éléments à considérer pour des mesures flexibles en santé
« Offrez également une rétroaction constante et de qualité, dans le but de maintenir une communication optimale. »
Publié le 25 juin 2019
Implantation des mesures flexibles en entreprise: aborder les inquiétudes des gestionnaires
Implantation des mesures flexibles en entreprise: aborder les inquiétudes des gestionnaires
« 40% des répondants énonçaient qu’ils craignent que la gestion du travail des employés soit plus difficile.»
Publié le 25 juin 2019