Les cônes oranges Les cônes oranges
- Temoignages -

Les cônes oranges

Publié le 12 novembre 2019 | Par Marie-Josée Dea

Que vous habitiez Montréal ou la grande périphérie métropolitaine, vous savez que les déplacements causent de sacrés maux de têtes à la plupart des usagers de la route! Sans doute un sujet chaud autour de la machine à café du bureau, quelque part entre les résultats du Canadiens de Montréal et la météo. Avec un nombre incalculable de chantier en cours, ce sont de précieuses minutes ou même heures que nous perdons chaque jour.

http://ville.montreal.qc.ca/portal

J’habite l’Île-des-Sœurs. Ai-je besoin d’ajouter quelque chose? Nous sommes plus que gâté en termes de détour, fermeture, mesure alternatives… Tellement qu’un groupe Facebook s’occupe de nous informer des entraves de la semaine pour que nous sachions comment entrer et sortir de l’Île et quelle voie emprunter pour se rendre de x à y.

Dans un contexte de travail 9 à 5, je n’ose même pas imaginer le malheur. Employés et employeurs se retrouvent pourtant dans le même bateau! Il serait alors profitable d’ouvrir le dialogue sur l’implantation d’une mesure flexible qui puisse assouplir les heures d’arriver et de départ des employés pour éviter le plus fort de la cohue. Les mesures flexibles ne constituent pas seulement le télétravail et les vacances illimités. Une mesure flexible peut tout simplement être d’offrir un horaire agile à ses employés. N’oubliez pas que de petits gestes peuvent faire une grande différence au quotidien.

Je vous ai uniquement partagé ma situation, mais n’oublions pas qu’il y a la construction du REM, l’arrêt de service du train de Deux-Montagnes (des usagers doivent prendre jusqu’à 3 autobus différents pour se rendre au centre-ville avec un trajet qui passe d’environ 40 minutes à plus de 2 heures), les travaux autour de l’échangeur Turcot, les bretelles d’accès du nouveau Pont Samuel-de-Champlain, le démantèlement à venir de l’ancien pont et tous ces autres petits chantiers parsemés dans tous les arrondissements de Montréal, de la couronne sud et de la couronne nord.

Il y aura aussi l’hiver, la glace, les tempêtes, les jours d’écoles fermés…

Je ne vous apprends rien en réalité. On vit au Québec! Je veux tout simplement porter à votre attention que tant qu’à vivre avec ces impondérables, pourquoi ne pas nous facilité la vie un peu? Je crois en la richesse de la flexibilité au travail pour augmenter du même coup l’indice bonheur et par conséquent la rétention. Un employé heureux, écouté et compris ne cherchera pas à partir. Au contraire il sera un bon ambassadeur pour votre entreprise.

Avez-vous songé à introduire une mesure flexible? Pourquoi ne pas tout d’abord ouvrir le dialogue? Sondez votre équipe, vos gestionnaires, vos employés… peut-être qu’une mesure toute simple pourra entamer ce premier pas vers la flexibilité.

En attendant, on prend notre mal en patience… on va bientôt pouvoir arrêter de se plaindre du mauvais état des routes!

Pour en savoir plus

    Travailler après la maternité
    Travailler après la maternité
    « Dois-je vraiment retourner travailler après mon congé de maternité ? »
    Publié le 4 novembre 2019
    Trouver son flow
    Trouver son flow
    « Où sont ces fameux emplois où la flexibilité est mise de l’avant ? Comment les trouver ? »
    Publié le 4 novembre 2019

Les dernières publications

Retour sur évènement Infopresse : le futur du travail et gestion des talents post-COVID
Retour sur évènement Infopresse : le futur du travail et gestion des talents post-COVID
L’équipe d’Infopresse s’est penchée sur la question du futur du travail lors de la conférence en ligne intitulée le futur du travail et la gestion des talents post-COVID le 7 octobre dernier.
Publié le 12 octobre 2020
Hamak
Hamak
Notre essayons simplement de facilité le quotidien de chacun afin de tous avoir une bonne qualité de vie.
Publié le 7 octobre 2020
La flexibilité…c’est aussi développer ses passions hors du bureau !
La flexibilité…c’est aussi développer ses passions hors du bureau !
Pour moi tout est logique et ça va ensemble, autant la comptabilité et les finances, que le dessin et le tatouage.”  
Publié le 6 octobre 2020