Le yoga en ligne

Le yoga en ligne

Tout ce que vous devez savoir AVANT de vous engager dans une session de yoga en ligne afin d’atteindre vos objectifs et de bien investir votre temps, énergies et argent.

On a tous un jour, propulsé par les meilleures intentions du monde, sauté pieds joints dans un programme de remise en forme, pour finalement se rendre compte que nos capacités physiques ne correspondent pas aux exigences de l’entraînement choisi. On connaît donc tous ces moments où la motivation est si grande qu’elle nous pousse à se lancer tête première intensément dans un programme les premières semaines et ceux aussi où, quelques mois plus tard, l’activité choisie perd de son attrait.

Afin de vous amener sur un parcours plus fructueux et stimulant, La Pose Yoga vous propose quelques moyens simples de garder le cap et d’atteindre vos objectifs. 3, 2, 1, go ?

1. Dresser la liste de vos motivations

Vous avez déjà entendu parlé de la motivation intrinsèque: celle qui vient d’un désir intérieur et non pas celle (extrinsèque) qui est accessoire à l’atteinte d’un objectif ? Comme par exemple celui d’épater la galerie à Noël. Celle qui, passé les fêtes, les compliments tombés et derrière nous, nous force à trouver d’autres façons de se motiver. C’est la motivation qui doit toujours être réactivée.

C’est tout le contraire pour la motivation intrinsèque: laquelle peut même s’amplifier au fil de la passation des jalons qui mènent à l’atteinte de nos objectifs. Lorsqu’on arrive à bien identifier nos motivations intrinsèques, la fierté, le plaisir et le bien-être retirés sur le parcours nourrissent de plus en plus nos motivations. Ce qui nous amène même parfois à en redemander, voire même à joindre les rangs de ces maudits fatigants qui semblent avoir intégré le sport à leur routine depuis toujours.

Alors plutôt que de vous demander ce que vous désirez avoir l’air ou même quels sont vos objectifs de performance, demandez-vous comment vous souhaitez vous sentir, quelles sont vos motivations personnelles pour la poursuite de vos activités physiques.

Parce que, qu’on se le dise: on est pas tous nés athlètes olympiques et aussi musclés que Hulk. Cependant, nous recherchons tous le bonheur d’être engagés dans une activité qui sert nos aspirations.
Alors, munis d’un crayon et d’un calepin, faites d’abord l’inventaire de ce qui vous rendrait fiers de vous et de ce que vous avez envie de ressentir lors de vos entraînements. Énoncer ces idées sous forme d’intentions pour la suite, sans vous poser trop de questions. Au fil des semaines, vous pourrez revisiter ces intentions et modifier le tir au besoin.

2. Tenir un journal

Dans le but de nourrir la persévérance et de mesurer votre taux de satisfaction, tenez un journal de vos activités. Tous les jours noté l’activité, le temps que votre routine vous a demandé et surtout prenez note des sensations, du bien-être et des défis que vous avez rencontrez durant votre pratique. Au fil des semaines, cet outil vous permettra d’avoir une belle vision d’ensemble sur votre programme et de prendre conscience de votre progression.

De cette façon, on se motive, sans avoir besoin de l’aide d’un coach (nous n’avons pas tous ce budget là, n’est-ce pas ? ). Ce qui aura pour effet de vous encourager à poursuivre vos efforts, tout en vous donnant la chance de mesurer vos acquis.

3. Ne pas culpabiliser

Forcément, sur le parcours, vous rencontrerez des journées où vos intentions ne seront pas alignées à votre énergie. C’est humain ! Une mauvaise nouvelle. Une insomnie qui force votre corps à rester au lit au lieu de dérouler votre tapis de yoga et de pratiquer. Un petit garçon que vous devez garder à la maison plutôt que d’envoyer à l’école sont toutes d’excellentes raisons pour ne pas tenir vos engagements.

Dans ces moments, accordez-vous un peu de compassion plutôt que de vous juger. Ça ne serait qu’une façon pour vous dévaloriser et d’entamer votre désir de poursuivre sur le bon chemin.
Si vous avez manqué votre entrainement une journée, réaménagez dès que possible du temps pour vous y remettre. Comme quand on était petit, qu’on tombait à vélo et que, sans trop y penser, on remontait dessus, sans se rendre compte qu’une de nos petites roues lors de la chute était tombée.

4. Bien choisir son prof

Il y a de ces personnes que l’on suivrait jusqu’à la lune sans fusée, ni combinaison d’astronaute. Ici, ce n’est pas de trouver la rock star dont tout le monde parle mais de dénicher votre étoile filante à vous. Comme quand on tombe amoureux ou qu’on se fait un nouvel ami coup de cœur.

Alors, qui est cette personne pour vous ? Si, pour vous, elle est facile à identifier, génial ! Contactez-la et demandez-lui si elle offre des services en ligne. Vous seriez surpris de voir à quel point les profs de yoga se sont rapidement organisés pour répondre aux besoins de leurs clients depuis le début de la pandémie.

En revanche, si personne ne vous vient en tête, il est primordial de faire des essais. Allez en ligne, faites des recherches et cibler les profs qui vous inspirent dès les premières minutes d’une pratique. Il n’y a rien de pire qu’une voix trop aiguë ou un ton trop directif pour démotiver quelqu’un qui débute. Et on n’a pas tous les même goûts et forces. Alors prenez-le temps d’expérimenter.

Plusieurs professeurs offrent des cours d’essai gratuits en ligne. Suivez-les avant de vous abonner et de payer pour suivre leurs cours sur une base régulière. Si après quelques cours, vous êtes toujours aussi motivés et que, mieux encore, vous souhaitez aller encore plus loin, achetez quelques cours et évaluer de nouveau votre satisfaction au terme de votre engagement.

5. Être réaliste

Afin de ne pas vous décourager devant l’ampleur de la tâche exigée, commencez par vous fixer des objectifs réalistes. En yoga, ça veut surtout dire de débuter par des classes dont les postures proposées vous semblent faciles à exécuter. De toute façon, la performance, rappelez-vous, ne devrait jamais être l’objectif premier. Vous vivrez ainsi davantage de belles réussites, tout en pratiquant de façon sécuritaire. Parce que le yoga, bien que très souvent doux, comporte aussi certains risques. Vaux mieux donc progresser graduellement.

6. Avoir du plaisir

Le dernier conseil que La Pose veut vous donner en est un tiré de la riche expérience de ses profs. Nos plus fidèles yogis sont toujours ceux qui se passionnent pour la discipline dans son ensemble et surtout, surtout, ceux qui s’amusent, sans se prendre trop au sérieux. Choisissez donc un prof qui vous parle dans des termes qui vous rejoignent et qui vous proposent une pratique qui vous amuse.

Pour conclure sur une note positive, tout le monde peut faire du yoga: autant ceux qui ne touchent pas leurs orteils du bout des doigts en flexion avant que ceux qui n’arrivent pas à s’asseoir en indien. Seuls trois prérequis sont nécessaires: respirer, disposer d’un ordinateur et d’un tapis de yoga.

LA POSE offre des cours de yoga et de méditation en entreprise ! 

Nous avons également créé La Pose Flow, qui vous offre tous les mercredis un cours de yoga en ligne gratuitement sur Facebook de 12:30 à 13:15 !


D’autres articles qui pourraient vous intéressez

La Pose || Flow
Articles

La Pose || Flow

À la demande générale,  Flow et La Pose Yoga Méditation unissent leurs forces afin de vous offrir huit semaines de […]

Publié le 21 octobre 2020
La Pose Yoga x Flow
Articles

La Pose Yoga x Flow

La Pose Yoga, c’est une boite de yoga et de méditation qui offre des services directement sur les lieux de […]

Publié le 6 mai 2020