La pleine conscience au travail en 2021 : de la théorie à la pratique

La pleine conscience au travail en 2021 : de la théorie à la pratique

Selon une étude publiée par l’Université Harvard, les gens passent 47% de leurs temps à penser à autre chose que ce qu’ils font dans le moment présent. Avec la crise sanitaire qui a également affecté la santé mentale de plusieurs entrepreneurs et gestionnaires, ce chiffre a sans doute dû augmenter. Et si nous prenons le temps d’exécuter nos tâches en pleine conscience ? Et si nous mettons en place une approche axée sur le bien-être et l’introspection pour naviguer dans cette période d’incertitude?

Tout d’abord, quelles sont les origines de la pleine conscience?

La pleine présence consiste à simplement ramener son attention dans le moment présent et à observer son état interne (émotions) ainsi que son environnement, le tout sans jugement.

D’ailleurs, si cette pratique qui date de plus de 2500 ans connait un réel succès dans le monde contemporain, c’est grâce aux recherches du docteur Jon Kabat-Zinn qui a prouvé les bénéfices de la pleine conscience sur les personnes souffrant de stress, de dépendance et de dépression.

En effet, en 1980, le chercheur américain a fondé la clinique de réduction du stress à l’hôpital universitaire du Massachusetts. Dans cette clinique, ce dernier a développé son programme de pleine conscience qui a su séduire une centaine de centres hospitaliers à l’échelle planétaire.

C’est prouvé, la pleine conscience au travail a un impact positif sur la rétention des employé.e.s et leur performance

À l’ère de l’hyperconnectivité et de la course contre la montre, la pleine conscience pourrait être une solution pour beaucoup de travailleurs.euses et leaders d’entreprise souffrant de stress et d’anxiété.

Par ailleurs, selon une étude qualitative publiée en 2013 par Journal Vocational Behavior, la pleine présence, comme étant le fait de ramener son attention dans le moment présent, a un impact positif sur l’engagement au travail et l’authenticité des employé.e.s. Ceci implique une meilleure rétention des talents, un environnement de travail sain et une productivité globale améliorée.

De la théorie à la pratique

Avec l’environnement instable dans lequel nous vivons, beaucoup d’entre nous ressentent de plus en plus le besoin de ralentir et d’investir dans leur bien-être. Mais comment mettre en place une routine axée sur la pleine conscience dans son entreprise?

Pour commencer, si votre boite n’a pas encore une stratégie de gestion des talents dirigée vers le mieux-être, vous pouvez proposer vos idées aux personnes concernées. En communiquant votre vision et vos besoins, les dirigeant.te.s seront peut-être inspiré.e.s à mettre en place des mesures flexibles et des activités d’équipe pour promouvoir la santé mentale au travail.

Cependant, soyons réalistes! Vous ne pouvez peut-être pas changer la culture de votre entreprise du jour au lendemain, mais vous pouvez sans doute apporter des changements dans votre propre routine … Qui sait? Vous finirez peut-être par inspirer d’autres collègues qui portent les mêmes valeurs que les vôtres!

Voici une liste de petites actions à mettre en place dans votre quotidien pour une journée de travail en pleine conscience :

  • Passez en mode avion : on ne vous apprend rien, pour naviguer dans sa zone Flow, il est indispensable de couper les sources d’interruption. Vous pouvez, par exemple, mettre votre ordinateur et votre téléphone en mode avion pendant les périodes qui nécessitent le plus de concentration.
  • Prenez du temps pour vous : prendre une marche après le déjeuner, méditer avant un meeting important, faire des exercices de respiration avant la prise de parole en public, etc. Beaucoup de moyens accessibles s’offrent à nous pour travailler en pleine conscience.
  • Proposez des activités axées sur le bien-être : pendant votre pause déjeuner, vous pouvez inviter vos collègues à pratiquer du yoga avec vous ou à prendre une marche dans un parc pas loin de votre espace de travail.

Nous espérons que ces conseils vous aideront à mettre en place une stratégie de gestion axée sur le bien-être et la pleine conscience. Entre-temps, n’oubliez pas que le plus important est d’apporter des petits changements à l’échelle personnelle.


D’autres articles qui pourraient vous intéressez