La flexibilité au service d’un mode de vie actif La flexibilité au service d’un mode de vie actif
- Articles -

La flexibilité au service d’un mode de vie actif

Publié le 31 mai 2020 | Par Audrey Rousseau Dufresne

Le télétravail vit actuellement ses 15 minutes de gloire, mais il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit que d’une mesure flexible parmi tant d’autres. En effet, la flexibilité c’est d’abord et avant tout permettre aux travailleurs et aux travailleuses d’atteindre un équilibre travail-vie personnelle en choisissant leurs moments de productivité. Faire du télétravail de 9 à 5 sans pause ? Ce n’est pas vraiment ce qu’on appelle une mesure flexible. Surtout considérant qu’on sera alors assis toute la journée ! La flexibilité dans les horaires permet non seulement aux employé(e)s d’être plus productifs et mieux concentrés (ce qu’on appelle aussi être dans le « flow »), mais elle les encourage aussi à bouger plus !

Plus de temps pour les choses importantes

Dans les dernières années, une tendance a vu le jour dans les entreprises jeunes et modernes : offrir aux employé(e)s un abonnement gratuit au gym. Comprenez-nous bien, cet avantage est génial ! Mais le bien-être ne sera pas au rendez-vous si les employés n’ont pas le temps d’y aller.

Selon l’américaine Werk, de nombreux employés ont du mal à hiérarchiser leurs besoins les plus élémentaires en matière de santé et de bien-être en raison du manque de flexibilité au travail. Aussi bien intentionnés que soient ces programmes, les entreprises qui y ont recours constatent rarement des résultats notables.

En effet :

  • 36 % des employés n’ont pas le temps de faire de l’exercice et de mener une vie saine
  • 26% ont du mal à se rendre à leurs rendez-vous médicaux périodiques
  • 30 % ne peuvent pas se rendre à des rendez-vous médicaux récurrents
  • 29% ont des difficultés à gérer une condition physique ou une maladie chronique
  • 30% ne dorment pas assez la nuit

Avec le télétravail je peux courir une heure au lieu d’être une heure dans ma voiture pour me rendre au travail. C’est une très bonne chose, car le trafic me stresse ! Je peux partir m’entrainer en plein milieu de la journée, si je n’ai pas le temps le matin. S’il fait particulièrement beau dehors, je peux prendre une pause et aller faire du roller ou de la randonnée. Je n’ai presque jamais à sauter ma séance d’entraînement, je mange très bien et je peux prendre congé quand je me sens fatiguée ou stressée. Catherine Jean-Couture | Spécialiste Marketing | Tootelo

Je prône l’activité physique régulière et grâce à mon horaire flexible, je peux m’entraîner tous les jours sans problème que ce soit le matin, le midi ou le soir. Par exemple, mes employeurs me laissent sans problème prendre une heure le midi pour aller au yoga et cela m’aide à garder un équilibre mental et physique ! Maude Métayer | Gestionnaire évènementiel | bicom

Se tuer au travail ou travailler en pleine forme ?

On a longtemps pensé que travailler des heures et des heures au bureau était la marque d’un bon travailleur. Mais il devient évident que travailler autrement et travailler mieux l’emporte sur travailler plus dur. Et pour ce faire, la flexibilité est la clé. Les études démontrent que des horaires de travail flexibles, une semaine de quatre jours et le télétravail peuvent améliorer les finances, la santé physique et l’impact environnemental des travailleurs et des travailleuses.

Selon Bill Howatt, chef de la recherche et de la productivité de la main-d’œuvre au Conference Board of Canada, un manque de flexibilité peut engendrer une mauvaise conciliation travail-vie personnelle et du stress, ce qui a une incidence sur les choix alimentaires et le niveau d’activité physique. Il n’est pas difficile d’imaginer la tentation de manger du sucre, du sel et du gras lorsqu’on est stressés …

Un horaire de travail flexible peut également vous permettre d’avoir plus de temps pour faire de l’exercice. ParticipACTION, une organisation canadienne à but non lucratif qui promeut une vie saine depuis des décennies, a constaté que la plupart des adultes canadiens sont assis jusqu’à 10 heures par jour et que seulement 18 % d’entre eux bougent suffisamment pour maintenir leur santé physique et mentale.

« Faire des mouvements de faible intensité toutes les heures ou même toutes les deux heures peut avoir des effets dramatiques sur la santé », explique Natalie Toman, responsable de la mise en œuvre du programme chez ParticipACTION. « Lorsque les employés se sentent capables de le faire, leur santé s’améliore ».

Maintenant je fais du sport au moment où j’en ai besoin dans ma journée, j’ai une alimentation beaucoup plus saine, je dors mieux, je me réveille lorsque j’ai suffisamment dormi, le réveil matinal est chose du passé. Je vis selon mon horloge interne, pas selon des journées de 9 à 5. Je suis plus performante, plus équilibrée, plus reposée, plus épanouie. Catherine Beaumier-Lacroix | Directrice relations publiques | Rouge marketing

Avec cette belle flexibilité, je peux aller m’entraîner quand j’en ai besoin et quand j’en ai envie.  J’ai repris ma forme et ma santé physique de l’université et surtout, j’ai réellement l’impression d’être en contrôle de mon temps et d’avoir un contrôle sur ma vie. Gregory Noel | Sofware Developer | Nexus Innovations

Les employés actifs sont plus heureux, pensent plus clairement, sont plus créatifs, gèrent mieux le stress et démontrent une diminution des risques chroniques pour la santé. Les recherches montrent que les employés physiquement actifs prennent 27 % de jours de maladie en moins et déclarent 14 à 25 % de jours d’invalidité en moins.

Selon moi, avoir plus du temps pour les activités sportives est essentiel, cela va en parallèle avec le bien-être. C’est très motivant et ça améliore nettement la qualité de mon travail. Le bien-être a des effets positifs à tous les niveaux c’est ça qui est génial ! Ali Hamadi | Directeur infrastructure Swift | Expertus

Les conditions flexibles me permettent d’une part de garder la forme par le biais d’activités sportives auxquels je ne pourrais pas toujours participer sur un horaire fixe et d’autres part de me reposer selon les besoins. Trung-Tin Bui | Intégrateur de systèmes | Expertus

« Le lien est que lorsque les gens se sentent habilités à être en meilleure santé et plus productifs, et lorsque l’employeur offre une certaine flexibilité dans la journée de travail, tout le monde en profite », explique M. Toman.

Il n’y a aucun doute, la flexibilité permet aux travailleurs et aux travailleuses d’avoir un meilleur équilibre de vie, ce qui leur permet de bouger plus souvent !

Pour en savoir plus

Les dernières publications

Flow d’idées avec Thierry Fabiani
Flow d’idées avec Thierry Fabiani
Flow rencontre Thierry Fabiani, Maître de conférences en Sciences de Gestion, en France. Il nous nous partages les résultats de son étude auprès d’entreprises françaises et de ses conseils pour rebondir face à la COVID-19. 
Publié le 6 juillet 2020
Méditer les yeux ouverts avec Mélanie Claude de La Pose Yoga
Méditer les yeux ouverts avec Mélanie Claude de La Pose Yoga
Mélanie Claude, créatrice de La Pose nous partage son idée de réaliser des médiations sur dessins. Une expérience riche à découvrir.
Publié le 22 juin 2020
Apologie du code vestimentaire flexible
Apologie du code vestimentaire flexible
Il est encore trop tôt pour pouvoir observer l’impact de la COVID-19 sur la permissivité des milieux professionnels concernant l’habillement...
Publié le 17 juin 2020