Flexibilité et confiance : deux valeurs moteurs qui font avancer l’équipe de Nexapp

Flexibilité et confiance : deux valeurs moteurs qui font avancer l’équipe de Nexapp

Chez Flow, on aime vous faire découvrir comment les entreprises d’ici vivent leur propre flexibilité ! Aujourd’hui, c’est une belle occasion de parler de Nexapp : une super organisation québécoise qui propose aux entreprises d’évoluer durablement avec des logiciels soigneusement conçus. Pour cette rentrée 2021, Nexapp a notamment fait l’actualité du Soleil abordant notamment l’acquisition d’un chalet au Massif de Charlevoix afin de proposer un bel espace de productivité et d’activités en plein air à ses employés. L’occasion pour Flow d’aller à la rencontre de Claudie Gingras, Responsable Culture & Talents, pour vous faire découvrir comment Nexapp met en place sa flexibilité et celle de ses talents au quotidien !

Nexapp

Claudie Gingras, Responsable – Culture et Talents chez Nexapp

Quelles sont les valeurs fortes dans la culture d’entreprise de Nexapp ?

Tout d’abord, il faut savoir que Nexapp est né dans l’agilité et dans la confiance. Cette confiance fait partie de notre culture et c’est de là qu’en découlent toutes nos pratiques. Nous partons du principe que nous collaborons avec des talents qui s’investissent pour nous apporter de la valeur ajoutée et nous mettons donc de l’avant l’autonomie et la flexibilité de nos équipes. D’ailleurs, notre flexibilité générale se concrétise de pleins de façons différentes, mais en particulier sur notre gestion de la présence au bureau et du télétravail.

Notre principe est simple : chacun fait selon son mood et son besoin, tant que cela ne nuit pas à la collaboration en équipe !

Nous sommes à 100 % dans la flexibilité, plus que dans un mode « hybride ». C’est quelque chose auquel nous avons particulièrement réfléchi pour le bien-être de nos équipes au cours des deux dernières années de pandémie. Je vous raconte ?

Oui ! Racontez-nous comment vous vous êtes mis en mode 100 % flexible.

Pour cette rentrée 2021, beaucoup d’organisations se posent la question du retour au bureau en mode hybride. Cette question, nous nous la sommes posée il y a plus d’un an chez Nexapp car après le premier été de pandémie, on observait déjà les préférences de certains de nos employés pour rester à la maison alors que d’autres souhaitaient revenir au bureau. Conjuguer les deux a vraiment été un défi pour nous ! On s’est longtemps interrogé sur ce qu’on voulait mettre en place mais on ne voulait pas imposer de politique définie à nos équipes. Ça allait à l’encontre de la flexibilité que l’on souhaite offrir et maintenir.

Nous avons donc décidé de sonder nos employés à des périodes différentes de l’année et on a réalisé qu’ils changeaient d’idée dans le temps. La solution qu’on a trouvé, c’est la flexibilité. Pourquoi imposer un rythme qui ne correspond pas à nos talents ?

On s’est donc dit que nos bureaux allaient devenir des espaces de collaboration volontaire : chacun peut venir quand il ou elle a besoin de travailler sur un gros projet en équipe ou qu’il a envie de créer du lien.

Les employés gèrent eux-mêmes la façon dont ils travaillent et cela nous permet de favoriser la collaboration de façon la plus volontaire possible ! Les équipes choisissent de venir au bureau quand elles veulent, notre but est qu’elles aient le plus de pouvoir décisionnelle et on remarque que cela s’équilibre naturellement. 

Pour cette raison, je dirais que l’on est définitivement plus en mode « flexible » que « hybride » chez Nexapp car d’après moi avec l’hybride, il y a une part de liberté qui est retirée aux employés. Je suis définitivement convaincue que la flexibilité favorise la confiance et cela fait une grande différence pour les talents. 

Nexapp

Des collaborateurs Nexapp en plein travail au chalet

Sens-tu un impact positif pour le bien-être et l’engagement des équipes ?

Vraiment ! Le fait d’avoir le choix contribue déjà au bien-être. On ne demande pas aux employés à distance de pointer à chaque jour et on ne vérifie pas leurs horaires. On attend simplement qu’ils répondent présents pour les réunions d’équipes ou avec les clients et ensuite, chacun organise sa journée comme il ou elle le veut avec leur équipe. Les gens sont reconnaissants d’avoir cette liberté ! Je pense par exemple à un collègue passionné de vélo qui peut aller pédaler 2h dans l’après-midi et reprendre son travail plus tard.

Ça ne change pas la belle qualité de ses résultats et ça change vraiment son bonheur personnel ! 

Quelle est votre recette pour que ça fonctionne ?

Notre clé pour que ça fonctionne, c’est de maintenir le lien social dans notre organisation et pour ça, on met des choses en place. En tant que RH, j’ai pris un grand soin de contacter tous les employés un par un à chaque semaine pendant la pandémie pour savoir comment ils allaient, s’ils avaient besoin d’aide. Quand on a senti que ça allait bien (et mieux), j’ai espacé les rencontres mais aujourd’hui on maintient toujours des rituels hebdomadaires pour créer du lien dans nos équipes. Comme je dis souvent « Si la fille des RH te book un meeting, c’est pas mauvais signe ! ».

Cette communication dans l’organisation est particulièrement importante car la moitié de nos employés n’ont jamais connu la vie d’avant au bureau avec nous car ils ont été recrutés pendant la pandémie. Pour que les gens se connaissent entre eux, on a donc mis en place des rituels comme le « mercredi récréation » où on s’amuse et le « vendredi merci » où on peut partager sa reconnaissance avec un(e) collègue. Ça créé et ça maintient un tissu social.

C’est important que l’équipe sente que l’on est une grosse gang ensemble !

De belles retrouvailles pour l’équipe Nexapp

Votre équipe est en pleine croissance, comment vous gérez ça à distance ?

En ce moment, nous sommes une soixantaine et l’une de nos ambitions est de continuer à faire grandir notre équipe : on espère recruter vingt personnes d’ici la fin de l’année. Pour que ça fonctionne, on prend vraiment soin de l’accueil et de l’intégration de nos nouvelles recrues ! On a déjà essayé les onboarding à distance, puis moitié au bureau moitié à distance et aujourd’hui, on a mis en place des rituels pour rencontrer les nouvelles recrues au bureau. On propose notamment de tous se rassembler au bureau pour que toute l’équipe se rencontre, on encourage les pauses café en tête à tête, même en virtuel, pour apprendre à se connaître et on essaye de créer autant d’occasions possibles pour que les nouveaux employés puissent bien s’intégrer à l’équipe. Ce qui est important de savoir aussi sur notre recrutement, c’est que nos équipes travaillent de partout au Québec ; on a aussi une personne située en Ontario.

Le fait d’être ouvert au travail à plus ou moins longue distance nous a permis d’accéder à un bassin de talents beaucoup plus large et c’est de même pour les recrutés qui ont été heureux de ne pas passer à côté d’une belle opportunité à distance.

Pour l’instant, on souhaite tout de même conserver quelques acquis dans notre culture d’entreprise, comme le fait de maintenir le français comme notre langue de communication en interne, et le fait de travailler avec des gens qui sont situés sur le même fuseau horaire que nous.

Quelles sont vos ambitions pour l’avenir ? 

On a envie de faire grandir l’organisation en faisant grandir nos talents. On est en train de développer en parallèle de nos objectifs d’entreprise des plans de développement de carrière pour engager nos talents à se développer et enrichir leurs compétences. C’est un excellent facteur de rétention et qui nous permet de grandir comme organisation !