COVID-19 : une stagiaire en confinement COVID-19 : une stagiaire en confinement
- Temoignages -

COVID-19 : une stagiaire en confinement

Publié le 6 avril 2020 | Par Serena Rampa

Bonjour à tous !

Avant de vous parler de mon expérience de stagiaire confinée, je me présente : je suis Serena Rampa, une étudiante en marketing dans une jolie île prénommée la Corse, près de la France. C’est un endroit où il fait bon vivre avec ses rivières rocheuses, ses plages paradisiaques, ses charmantes montagnes, et surtout sa délicieuse gastronomie. (Mention spéciale pour nos fromages et notre charcuterie !)

Cependant, même avec ce somptueux paysage à mes côtés, un projet me tient à cœur depuis plus de deux ans : partir à plus de 6 000 kilomètres de chez moi pour finir mes études en beauté et vivre une expérience unique à l’étranger. C’est dans cette optique qu’à la mi-mars, je devais rejoindre la belle aventure Flow à Montréal pour réaliser un stage en marketing digital. Malheureusement, la COVID-19 en a décidé tout autrement ! J’ai tout de même eu la possibilité de commencer mon stage en télétravail (oufff!).

Je suis donc confinée chez moi, avec mes parents, pour une durée encore indéterminée. Quatre semaines ? Six semaines ? Seul le temps nous le dira. Néanmoins, le télétravail est une première pour moi, et pour être totalement transparente avec vous, trouver le bon rythme au début n’était pas chose aisée. J’ai dû me créer une bulle de travail et ne pas être distraite par d’autres choses autour (Oh, tiens voilà une mouche ! Et si je regardais Harry Potter, ça fait longtemps. Pourquoi je n’irais pas faire des pancakes ?)

Motivée par mes nouvelles tâches à accomplir, j’instaure petit à petit une bonne routine de travail et pour ce faire, il est déjà primordial de se créer un espace de travail plaisant, calme et propice à la réflexion. Pour ma part, je me suis installée un grand bureau dans ma chambre avec des jolies plantes vertes et le panier de mon chat pas très loin.

Pour une routine presque parfaite, rien de tel que l’organisation ! Ainsi, chaque semaine je réalise un planning dans lequel chaque tâche est décrite et prévue avec des horaires précis.

C’est grâce à cette méthode que j’arrive à organiser parfaitement mes journées et donc à travailler correctement.

Ma seule peur était le décalage horaire qui nous séparait la team Flow et moi. Ces craintes se sont vite évaporées, je me sens parfaitement intégrée même avec nos 6 heures de décalage.

Le télétravail, comme je vous l’ai souligné, est une première expérience pour moi, mais je peux d’ores et déjà vous dire que cette méthode de travail est géniale. Le fait de s’organiser comme bon nous semble, cela motive d’autant plus, j’ai la sensation d’être considérablement plus performante, car je ne subis aucune pression et je gère mon temps comme je l’entends.

J’adore cette expérience et je pense qu’il sera très difficile pour moi de retourner à des horaires de bureau standards dorénavant. Le mood Flow est désormais à tout jamais ancré en moi.  😉

Pour en savoir plus

Les dernières publications

Rentrée scolaire et charge psychologique : des initiatives à mettre en place pour aider les parents  
Rentrée scolaire et charge psychologique : des initiatives à mettre en place pour aider les parents  
Selon un article publié par Ipsos, 30 % des parents disent se sentir angoissés à l’approche de la rentrée scolaire. Ce stress est d’ailleurs plus présent chez les femmes (33 %) que chez les hommes (26 %). 
Publié le 15 septembre 2021
“Participer à la flexibilité du travail au Québec” – Entrevue avec Geneviève Provencher
“Participer à la flexibilité du travail au Québec” – Entrevue avec Geneviève Provencher
Rendre la flexibilité accessible à tous au Québec, c'est la mission qu'a choisi Geneviève Provencher. Découvrez sa vision, son travail et ses ambitions !
Publié le 9 septembre 2021
Le bien-être au travail, c’est rentable ! 
Le bien-être au travail, c’est rentable ! 
Selon une étude faite par Harvard Business Review, le bien-être des travailleurs.euses aiderait au développement de la rentabilité des entreprises.
Publié le 8 septembre 2021