Comment économiser grâce à la flexibilité Comment économiser grâce à la flexibilité
- Articles -

Comment économiser grâce à la flexibilité

Publié le 27 décembre 2019 | Par Virginie Lemieux

Dans l’un de nos premiers articles, nous avons nommé quelques aspects socio-politiques qui sont affectés par un agenda de travail rigide. Nous reviendrons ici sur l’un de ces sujets qui est et sera toujours d’actualité : comment économiser plus? Nous aborderons cette question en fonction de l’économie de temps, d’énergie et d’argent, qu’un travailleur peut réussir à faire si celui-ci opte pour un emploi avec des mesures flexibles (horaires agiles, variables ou flexibles, le télétravail, les vacances illimitées, et plus).

L’exemple le plus évident, lorsque l’on tente de faire des liens entre nos économies et notre rythme de travail, est l’argent et le temps dépensé à se déplacer. En effet, à moins d’habiter à quelques pas du lieu d’embauche, un employé devra piger dans ses propres poches pour se rendre et revenir du boulot. Le montant déboursé variera tout dépendant du type de transport utilisé, mais dans tous les cas cela représentera certainement un poids financier. Lorsqu’une entreprise encourage le travail de la maison, elle permet donc non seulement à son employé d’économiser en argent, mais elle s’assure aussi d’une plus grande productivité de sa part. En effet, celui qui bénéficie du télétravail et d’un horaire flexible a le pouvoir de gérer son temps comme il le souhaite, mais surtout, il a plus de temps, n’étant pas pris sur la route ou à attendre l’autobus. Ainsi, lorsqu’il décide de s’asseoir et de se mettre à l’œuvre, c’est parce qu’il est prêt et motivé à le faire. Bien qu’il s’agisse d’un des plus importants avantages économiques d’un travail avec des mesures flexibles, il en existe une panoplie d’autres qui gagnent aussi à être connus.

Le télétravail offre également à l’employé l’option de concocter ses repas quand et comme il le désire, ayant accès à sa propre cuisine. Dans une autre situation, où il partagerait un bureau, l’envie de cuisiner est souvent moins forte, étant privé de ses accessoires et ses ingrédients habituels. Dans certains cas, l’option de cuisiner n’est même pas possible, forçant l’employé à traîner des repas pré-faits et souvent, se prévoir un budget dédié aux restaurants et au café.

Un dernier point, qui est non négligeable, serait la quantité de journées de maladie et de vacances qui risque de diminuer considérablement avec des mesures flexibles. Pour un travailleur qui choisit un emploi offrant de la flexibilité, il sera possible de poser ses obligations personnelles autour de ses engagements professionnels. Par exemple, s’il devait normalement prendre congé pour se rendre à un rendez-vous, avec un horaire agile, rien ne l’empêche d’aller à son rendez-vous et de travailler ensuite. Ainsi, l’employé réussit à être payé pour ses tâches et ne pas prendre de retard dans son échéancier.

Par ailleurs, une entreprise peut, elle aussi, économiser grâce aux mesures flexibles. Un employeur encourageant que son équipe n’opère pas nécessairement dans un même lieu central, n’a plus la pression d’offrir une tonne de commodités, tel que des produits alimentaires, à ses employés. La compagnie américaine IBM économiserait jusqu’à 100 millions de dollars, par année, ne serait-ce qu’en collations depuis qu’elle suggère le télétravail à ses employés. L’avantage est aussi valide lorsque l’on parle d’accessoires de bureau. Moins il y a d’employés présents au même moment et au même endroit, moins la compagnie doit dépenser en équipement. Cette dernière peut aller jusqu’à envisager un local de travail plus petit et ainsi économiser sur ses frais de loyer.

En conclusion, des tonnes de raisons peuvent amener à choisir un boulot aux mesures flexibles et les plus puissantes d’entre elles sont possiblement en lien avec l’économie de temps, d’argent et d’énergie. Il sera toujours agréable et réconfortant de réaliser qu’on peut économiser, que ce soit au budget attribué au ‘’outfit of the day’’ ou encore, en coupant l’allocation réservé à la gardienne ou au service de garde, car on peut enfin concilier ses heures de travail de façon idéale avec notre partenaire.

Bref, en adoptant ce type de train de vie, on peut, sans même s’en rendre compte, gagner beaucoup plus…

Les dernières publications

Jessica Grandmont | Raymond Chabot Grant Thornton
Jessica Grandmont | Raymond Chabot Grant Thornton
Nous avons également la chance d’avoir une superbe équipe !
Publié le 26 novembre 2020
Le yoga en ligne
Le yoga en ligne
Afin de vous amener sur un parcours plus fructueux et stimulant, La Pose Yoga vous propose quelques moyens simples de garder le cap et d'atteindre vos objectifs. 3, 2, 1, go ?
Publié le 25 novembre 2020
Prenons-nous assez de vacances?
Prenons-nous assez de vacances?
Au tableau des pays développés offrant le plus de vacances payées, le Canada ne fait pas tellement bonne figure.
Publié le 25 novembre 2020